e-réputation : les premières étapes

La demande simple


Une simple demande peut être faite auprès du webmaster du site internet à l’origine de la publication, en précisant les raisons de cette demande (atteinte à la vie privée, à la réputation, information erronée…) En France, la loi informatique et libertés permet à toute personne présentant des motifs légitimes de demander la suppression de données la concernant diffusées sur internet. La CNIL propose sur son site, dans la rubrique « Plainte en ligne », un courrier type de demande de suppression. Si dans un délai légal de deux mois après l’envoi de la demande, l’entreprise ou la personne concernée n’obtient toujours pas la suppression des informations du site internet concerné, il est possible d’adresser un courrier de réclamation à la CNIL. La commission pourra intervenir à l’appui de sa demande auprès du responsable du site, pour veiller à soutirer une réponse. Si, malgré tout, l’auteur refuse, par écrit, de donner une suite favorable à la demande, il faudra s’adresser à la justice. Il pourra estimer si la demande est légitime concernant la demande de suppression des informations, au regard du principe de liberté d’expression ou de liberté de la presse lorsque la demande concerne un article en ligne.



Il peut cependant s’avérer très difficile de contraindre un site à retirer du contenu, notamment lorsque celui-ci est hébergé hors de l’Union européenne.
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article E-réputation de Wikipédia en français (auteurs)

Autres rubriques : réputation